Témoignages

MONUMENTS / COMMANDES PUBLIQUES

Françoise d’Ormesson, Patrick Ghigonetto (maire de Ceyreste), Juliette Marne, Héloïse d’Ormesson et Gérard Lartigue

Monument La Noblesse dans le cœur
​dédié à Jean d’Ormesson

Bouches-du-Rhône, 2018

Témoignage de Laurent Marie,
​Directeur général des services, mairie de Ceyreste :

​« Notre école primaire en construction allait être la première en France à être baptisée Jean d’Ormesson. Pour donner à cet événement l’ampleur qu’il méritait, nous avons souhaité mettre en œuvre le dispositif du 1 % culturel.
Votre projet a remporté notre appel d’offres pour deux raisons : une réelle proposition artistique (la pyramide de livres chaotique, etc.) et la fidélité au modèle. Dès l’ébauche, vous avez su capter l’expression et les détails du visage de l’académicien. Votre projet, dans son ensemble, était déjà très abouti. C’était rassurant pour nous, car ce monument dédié à Jean d’Ormesson allait représenter un marqueur essentiel du mandat de l’équipe municipale.
En outre, nos contraintes étaient fortes, tant en termes techniques que de délai. Votre atelier a su relever ces défis. La communication avec vous était fluide et transparente, votre professionnalisme constant.
Au moment du dévoilement, nous étions dans l’expectative. Une telle commande, pour une municipalité, est un saut dans l’inconnu. Qu’allaient donner les volumes, la patine, etc. ?
L’aspect et le rendu de l’œuvre ont été nettement supérieurs à ce que nous pouvions espérer. Votre projet, dans son ensemble, a été salué, y compris par la famille de Jean d’Ormesson qui nous a fait l’honneur d’être présente à l’inauguration.
Le monument apporte une touche culturelle, esthétique et artistique qui valorise le groupe scolaire devant lequel il est installé. »
 

Cliquer sur l’image pour la vidéo :


Christophe Castaner et Daniel Spagnou

Médaillon pour l’école primaire Simone Veil
Alpes-de-Haute-Provence, 2018

Témoignage de Daniel Spagnou, maire de Sisteron :

« Nous avons choisi de baptiser notre école primaire Simone Veil, en hommage à cette grande dame qui a fait notre Histoire.
Nous avons fait appel à Gérard Lartigue pour créer un médaillon qui serait installé sur la façade de l’école. Destiné à être vu d’en bas, il a été réalisé en tenant compte de la hauteur du regard. Le travail a été rapidement effectué et l’œuvre livrée soigneusement emballée.
Le médaillon a été très apprécié lors de l’inauguration. Ce bas-relief apporte vie et beauté à l’école. Une trace artistique reste là pour les générations futures.
Surtout, l’artiste a su retranscrire la personnalité préférée des Français à la tenue impeccable et au regard éblouissant. Christophe Castaner, présent pour l’inauguration (alors Secrétaire d’État chargé des Relations avec le Parlement), a fait part de son appréciation de l’œuvre.
Cette œuvre d’art exprime ce que fut Simone Veil, à savoir dignité, droiture et courage, c’est-à-dire le meilleur de la France.
Nous avons apprécié l’excellent travail fourni par Gérard Lartigue, et sommes satisfaits d’avoir placé en lui notre confiance. »

Écouter l’interview de l’artiste : http://sisteronjournal.com/archives/4285



Monument Jacques Franeau, ancien recteur, université de Mons
Belgique, 2018

 

Bronze de Jacques Franeau sur un socle en granite du Tarn

Gaspard Franeau, petit-fils de Jacques Franeau, et le sculpteur

Témoignage de Gaspard Franeau :

« La commande du buste de mon grand-père, ancien recteur de l’université de Mons, recouvrait un double enjeu. Familial d’une part (donc affectif et émotionnel), public d’autre part. Sa vie a été imbriquée dans celle de l’établissement, il s’agissait donc de marquer un moment dans l’histoire de l’université, au sens quasiment physique du terme.
Il n’a pas été simple de trouver des artistes ayant les compétences pour réaliser ce projet. J’avais un cahier des charges rigoureux pour la douzaine d’artistes que j’ai contactés. Lorsque j’ai visité le site Internet de Gérard, je me suis dit : “Voilà quelqu’un qui sait créer des bustes ressemblants et qui sont dans l’actualité.”
Gérard s’est immédiatement saisi de l’œuvre. Dès le premier regard, il a su comprendre le sujet et sa nature. Son acuité artistique est grande, sa capacité à la mettre en œuvre tout autant. En quelques jours, je pouvais “projeter” l’œuvre et savoir que ce serait bien.
Certains artistes ont du mal avec l’aspect pragmatique. Mais Gérard et Juliette ont mis en place une réelle structure professionnelle autour de l’œuvre. Leurs compétences de gestion de projet m’ont permis de sentir que le projet irait à son terme dans les délais donnés. C’était très rassurant.


À gauche, Elio Di Rupo, ancien Premier Ministre, bourgmestre de Mons

Avec eux, il ne faut pas avoir peur de partir sur un projet à distance. Les 1000 kilomètres qui nous séparaient n’ont pas été un obstacle. Ils n’hésitaient pas à relancer dès qu’ils avaient besoin d’informations. La qualité de la communication nous a permis de suivre le processus, de l’ébauche jusqu’à la livraison.
Je craignais de devoir demander des retouches à l’artiste lors de ma venue à l’atelier. Critiquer une œuvre d’art est délicat. Mais Gérard a été attentif et a, d’une manière ou d’une autre, intégré mes remarques. Grâce à l’attitude d’ouverture entre le commanditaire et l’artiste, une ambiance de confiance s’est créée, de sorte qu’il a su me convaincre lorsqu’il a proposé certains changements.
À l’inauguration, tous ceux qui connaissaient notre grand-père l’ont reconnu dans ce portrait en bronze.
On souhaite transmettre une histoire, marquer le temps. J’ai pour ma part un sentiment de satisfaction d’être arrivé au terme de ce projet et de pouvoir contempler l’œuvre in situ. J’attends avec impatience de la découvrir au fil des saisons, sous différentes lumières. »

Cliquer sur l’image pour la vidéo :



Commandes particuliers

La pierre calcaire d’Avy (Charente-Maritime), mi-dure, rehausse la loyauté du modèle.

Catherine, buste de Zorba, 2018
Suisse, 2018

« Je cherchais un moyen de rendre hommage à Zorba, mon golden retriever. J’aime les œuvres d’art, en particulier la sculpture. Quand j’ai découvert un portrait de chien sur le site, je fus heureuse de réaliser qu’auprès de cet artiste, cela serait possible. J’ai immédiatement pris contact.
J’hésitais entre la pierre et le bronze, mais, en discutant avec Juliette, une pierre calcaire semblait pouvoir mieux redonner la couleur crème légèrement beige du pelage de Zorba, et c’était ce que je souhaitais.
Tout au long des semaines, j’ai pu suivre le processus de réalisation de la sculpture grâce à nos échanges par écrit mais aussi par des photos et des vidéos. Les échanges avec Gérard par l’intermédiaire de Juliette étaient sincères, ouverts et chaleureux.
Lorsqu’ils m’ont apporté l’œuvre chez moi, j’ai été émue de “retrouver Zorba”. L’œuvre est très belle.
Pour moi, il y a un lien avec lui, qui passe par cette forme de Zorba, cette matière-forme. Je peux lui adresser mon amour et aussi toucher cette pierre, captant les ondes. Cette sculpture est belle, à l’image de ce que fut Zorba.
Je pense que la sculpture donne un canal pour adresser des témoignages. Les formes sont vibratoires. C’est magique. 
Merci à Gérard et Juliette. »

Patricia, buste de sa petite-fille
Etats-Unis, 2004

​« J’ai toujours voulu garder un souvenir des différentes étapes de la croissance de ma petite-fille. Les photos aident, mais elles n’ont pas cette lueur dans le regard qu’une œuvre d’art peut évoquer. Maintenant, même si elle grandit, je garde un souvenir de cet âge magique d’avant l’adolescence. »

 
 
Nadine et Gilles, buste de Jean Ferrat
Lyon, 2014

« Hier matin, j’ai volé au secours de cette pauvre factrice, qui “bataillait” dur, pour atteindre l’étage de l’immeuble dans lequel nous vivons. Elle tenait dans ses bras, le buste tant désiré ! Après l’avoir saluée, j’ai déballé, fébrile, le précieux paquet. Le buste que vous avez réalisé est somptueux, tout y est, le regard bienveillant de ce cher monsieur Ferrat, les traits du visage, un bien bel hommage, vous avez su capter l’essence du poète. Je suis touché, admiratif et profondément respectueux de votre travail. »

Arthur
Tours, 2014

« L’ouverture du colis a pris un certain temps car tout était parfaitement capitonné et nous voulions surtout prendre toutes les précautions nécessaires.
Et le résultat est saisissant. Mon épouse n’a pu s’empêcher d’être envahie par l’émotion en découvrant le buste. Cette vision en 3D est troublante et la ressemblance est encore plus frappante avec un recul de quelques mètres.
Ce buste restera près de nous et sera transmis à nos enfants. Félicitations pour votre travail et pour votre patience devant nos doutes. »

Marysa , buste de son époux
Pyrénées-Orientales, 2016

« Le buste m’a été livré le lendemain de son expédition. Inutile de dire que j’étais dans une émotion immense, je n’arrêtais pas de m’adresser à mon JM, pour moi, cela a été semblable à une espèce de résurrection, j’ai entendu vos voix, les personnes qui voient le buste ne peuvent s’empêcher de le caresser, de dire que c’est bien lui, et bien sûr, de ressentir de l’émotion, je l’ai posé sur la commode de la chambre d’où il est parti, agonisant le 18 octobre 2013 à l’aube, l’histoire de notre vie s’est close le lendemain vers 20h45, dans l’après-midi, mon JM m’a enveloppé d’un regard si rempli d’amour, depuis je survis avec ce message, 50 ans de vie partagée…. La vie continue.
Quant à vous deux, comment vous remercier, je pense que Gérard a dû ressentir lui aussi une certaine émotion au fur et à mesure de l’avancée de sa création, comme une naissance, sortie de ses mains… »

Famille H., buste d’un golden retriever
Luxembourg, 2016

« Nous sommes restés bouche bée devant la beauté de cette réalisation. Vous avez réussi à perpétuer nos souvenirs d’un compagnon inoubliable et nous éprouvons une profonde gratitude de vous être consacré de façon si intense à notre souhait. Oui, nous avons voulu un buste de notre chien, et il n’y a que ceux qui ont des animaux de compagnie qui comprennent la position qu’un tel être puisse occuper au sein d’une famille.
Nous vous souhaitons de tout cœur de pouvoir continuer à suivre votre chemin sur cette voie, car vous avez le don d’une approche profondément émotionnelle et non commerciale à vos œuvres, et cela se traduit par des réalisations qui ne laissent personne indifférent, même ceux qui ne connaissaient pas le sujet représenté. »

Nadine
Région parisienne, 2015
 
« C’est avec beaucoup d’émotion, un léger tremblement et les larmes aux yeux que j’ai embrassé mon fils disparu trop tôt. 
Oui, votre œuvre restitue bien son calme et sa douceur.
Les nombreuses photos mises dans la maison ne me suffisaient plus.
Merci pour cette magnifique sculpture, vous avez un talent fou. »
 

Jérémy, buste de la « Belle Dame créole »
La Réunion, 2014

« Voilà presque une année que votre œuvre vit dans le jardin de ma tendre mère. Le vide qu’elle a laissé lors de son départ est aujourd’hui à tout jamais comblé. 
Je voulais prouver aux “autres” qu’une “Âme” et une “Vie” peuvent renaître grâce à une matière inerte telle que la pierre
La “Belle Dame Créole” amoureuse de son jardin a retrouvé sa place parmi ses plantes aux mille couleurs et mille senteurs, mais grâce à vous lors de mes balades dans ces lieux, j’ai l’impression que “la Réunionnaise” a laissé son parfum enivrant, et qui j’en suis sûr fait même pâlir la plus belle des roses de son jardin. »

Frederik, bustes de quatre aïeux
Pays-Bas, 2013
 
« Ca y est, j’ai reçu votre colis et je l’ai déballé : le buste est PARFAIT ! Bravo ! Actuellement je suis en train de chercher les photos des autres personnes en espérant que vous les réussirez aussi bien ; ce sera peut être un peu moins évident car ce sont de vieilles photos (en carton pour certaines), mais ce sera peut-être un défi pour vous j’espère : il y aura du travail… ! »

Frédéric
Oise, 2013

« Ce buste possède une expression très belle. “Bonté” est le terme que je vous emprunte volontiers pour qualifier cette expression. J’imagine ô combien cela doit être difficile de concevoir un volume depuis des clichés. »

Éric
Savoie, 2013

« Merci encore pour votre professionnalisme, ainsi que la transparence et la communication à laquelle vous nous avez habitués. »

Olivier, buste de Francis Poulenc
Canada, 2013

« La sculpture est arrivée aujourd’hui! Comment vous dire à quel point elle est magnifique et représente son sujet à la perfection? Vous avez saisi le personnage dans sa totalité. »

Claire, buste de sa fillette
Moselle, 2013

«  Grâce à vous, je pourrai, tout au long de ma vie, avoir mon “bébé” près de moi. »

Sophie, buste de son conjoint
Mulhouse, 2013

« Mon conjoint a été surpris par ce buste. Il a passé un long moment à le scruter dans les moindres détails et a fini par réaliser qu’il avait ses traits. Il l’a adopté ! D’ailleurs, je le surprends souvent à le regarder. »

Angel, portraits de ses enfants
Mexique, 2006

« I’m really grateful. The portrait you made of my sons cannot be payed just with money: only friendship and years of sharing some important moments in life, would help paying for it. »

Adresse

54 Avenue d'Ox

31600 Muret

+33 (0)6 67 16 63 17

artiste(at)art-france.fr