La pause, la terre et des arbres

campagne-muret-lacPromenade matinale. Beau paysage qui montre l’esthétique naturelle atteinte par le savoir-faire des personnes qui habitent à la campagne. Mélange des textures douces presque sauvages et des surfaces bien définies, et sur l’horizon, une ligne pointillée, comme de petites taches, presque des notes musicales répétées.

Journée ensoleillée et chaude (tout est relatif). Je me remets à la tronçonneuse pour continuer la femme émanant de l’orme,

et aux petites ébauches assez libres en argile.

Malgré l’arrivée du chargeur me permettant d’utiliser de nouveau mon ordinateur, je n’écrirai presque rien aujourd’hui. Il est tard. En plus, la tronçonneuse m’a laissé en compote non seulement les muscles, mais aussi le cerveau (les vibrations traversaient mon crâne un peu fêlé).

2 réponses

  1. Avatar de toussaint
    toussaint

    bonjour Gérard,
    Je vois que ta matinée était très agréable, la nature toute simple, pas besoin de grand-chose pour être serein.
    La tronçonneuse est pénible, la terre est plus docile!!! Tes ébauches de corps sont beaux, ne les touche plus!!!
    Tu me fais rire quand tu dis que ton cerveau est fêlé!!! J’aimerai être fêlée moi aussi comme toi alors!!!
    Ce samedi tu vas encore te reposer sans nous, profites du soleil, de mon côté je vais rester le plus possible dehors.
    A bientôt, bises à vous deux

    1. On a fait le marché ! On a pris un café. Puis, on a lu tout le matin. Les vacances ! 🙂 Mais le groupe me manque, bien sûr. Par rapport au crâne fêlé… tu n’es pas si loin ! 😉 . Je plaisante. On se voit la semaine prochaine, bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 4