De nouvelles traces

Photo Renaud Antoine

Nous avons disparu de toute forme de communication électronique depuis longtemps. Nous avons souhaité une période de silence, d’observation, de réflexion pour mieux diriger notre énergie vers l’avenir. 

Des changements profonds ont secoué le monde. D’abord une pandémie qui a montré la vulnérabilité des humains face à un élément microscopique, un virus. Puis la guerre, la peur de voir la magnifique technologie humaine utilisée contre nous-mêmes ; la mort dans les mains d’un fou. Ensuite, la guerre de communication, la vérité perdant sa puissance devant les fausses informations. La technologie s’invite sur un terrain glissant, celui du populisme. Les victimes prennent le pouvoir en accaparant les médias. Pour être entendu, il faut se trouver un bourreau, peu importe le domaine : le patron, l’idole, le politicien, le riche, le colonisateur, le masculin…  

Ce monde nouveau nous a amenés à un point de basculement dans notre parcours artistique. Nous avons décidé de sortir du silence et de continuer à laisser des traces. Nous croyons fermement à l’amour, la complémentarité, la beauté, la vie qui s’exprime au travers de nos corps, la sensualité, la magie, le mystère de la mort, l’émerveillement, l’esthétique, la passion, la création et tant d’autres mots galvaudés qui semblent ringards aujourd’hui. 

Une réponse taillée dans le marbre est arrivée après quelques mois de travail. C’est une œuvre qui prétend parler de la vie, de sa puissance, de sa complexité, de sa résilience

Nous avons partagé notre admiration pour Victor Hugo lors du Salon des Artistes Français 2022 au Grand Palais Ephémère, où le bronze de cet écrivain a eu une « mention » de la part du jury. 

Nous avons eu l’honneur de recevoir dans notre atelier l’ancien Premier ministre belge Elio Di Rupo. L’œuvre réalisée en bronze a été installée quelques mois plus tard au Parlement belge. J’ai écrit un article sur ce sujet que vous pouvez retrouver dans ce « journal ». 

L’ambassade philippine nous avait contactés pour réaliser un monument dédié à leur héros national, José Rizal. Nous l’avons enfin inauguré à Paris sur la place éponyme dans le 9e arrondissement il y a quelques mois. J’écrirai un article sur cette aventure. 

Nous avons été contactés pour participer à la réalisation d’un monument au Père-Lachaise, pour la deuxième fois. La chapelle d’Elias Nahra (40 tonnes de marbre de Carrare) présente nos deux sculptures taille naturelle. Elles sont exposées de façon permanente, pérenne, pour les siècles à venir dans le cimetière le plus visité au monde (3 millions par an). Encore un sujet à traiter bientôt dans ce blog et directement sur notre site où une page lui sera consacrée. 

Au moment de l’agression criminelle subie par Salman Rushdie, nous avions posté un article où je parlais de mon admiration pour son œuvre littéraire. J’avais promis la réalisation d’un nouveau portrait en marbre. C’est fait. Nous avons choisi le marbre noir Grand-Antique. Je fais une énumération des sujets dont nous parlerons plus profondément, comme c’est le cas de la liberté d’expression et de la bataille que Salman Rushdie mène contre l’obscurantisme. 

D’autres articles à venir : la reprise de la sculpture en bois Femme sans racines (avec son nouveau socle en métal qui lui donne une dimension imposante de 2 mètres de hauteur, merci à Gérard A.) et les retouches de la sculpture La Belle et la Bête, en pierre. Pour l’instant nous publions deux photos, mais nous parlerons bientôt de l’importance que ces pièces revêtent pour nous.

En parallèle à notre travail de création, nous avons lancé le projet de sauvetage de la Briqueterie Rondé-Oustau où se trouve notre atelier. Nous avons eu la surprise et le bonheur de voir notre projet sélectionné par la Mission Stéphane Bern pour représenter la Haute-Garonne, comme nous l’avions déjà indiqué dans notre blog. La nouvelle plus récente, c’est que la Mission Bern nous a octroyé le maximum de fonds qu’elle donne aux projets départementaux.

Pour donner forme à l’ensemble de nos activités et pour avoir une vitrine de notre création, nous avons fait appel à Kaizen & Mochi pour rénover notre site Internet. Bientôt vous aurez l’accès à un catalogue de nos œuvres. Vous pouvez découvrir notre site en cliquant ici.

Cette période a aussi permis d’officialiser notre entreprise de création artistique :

Nous nous sommes entourés d’une équipe de passionnés par la création, l’art et la vie en général. Notre but est d’accélérer notre rythme de création, de continuer à vivre pour l’art et de l’art à temps complet, et ainsi de participer à la création du patrimoine de demain.

Nous aimons les traces, les traces qui témoignent de l’amour des humains pour la beauté, pour le savoir, pour la complexité de l’existence et qui satisfont un instinct que nous avons tous au fond, celui de la transmission. Nous essayons de nous inscrire dans les pas de ceux qui construisent, qui aiment découvrir, partager, avancer.

L’année 2023 est déjà bien entamée. On arrive même à sa moitié, mais étant donné que nous n’avons pas eu l’occasion de vous transmettre nos vœux pour cette année, nous vous souhaitons une seconde moitié ouverte à la magie de l’existence et à la perpétuation de la beauté.  

Découvrez notre site en cliquant ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

32 − 30 =